La vie d’un père célibataire

Par Sharmilla Reid

C’est une histoire habituelle aux Philippines. Lorsque des parents ne peuvent pas gagner assez d’argent dans leur communauté pour subvenir aux besoins de leur famille, l’un ou les deux doivent délaisser leurs enfants pour entamer la recherche d’un emploi. Souvent, une grand-mère intervient pour s’occuper des enfants, mais ce n’est pas toujours une option.

Les circonstances de la vie ont poussé Ernesto à devenir  un père célibataire. Incapable de subvenir aux besoins de leur famille dans leur village, sa femme Jonnalyn a pris la difficile décision de déménager à Manille, où elle a pu trouver un emploi comme femme de chambre. Des mois passent avant qu’elle ne puisse visiter sa famille.

Ernesto a dû relever le défi d’élever tout seul leurs trois enfants. Sa tâche est encore plus difficile parcequ’il a deux emplois. Le matin, il vend des petits pains sucrés appelés pandesal. Par la suite, il conduit un cyclo-pousse.

Pour faire face à ses lourdes responsabilités, Ernesto adhère à un horaire strict de cuisine, de bains, de lessive et de nettoyage. Sa fille de neuf ans, Princess Lorraine, grandit rapidement alors qu’elle participe à de nombreuses tâches ménagères. Son fils de sept ans, Ernesto Jr, est incapable d’aller à l’école parce qu’il a des problèmes de croissance et il éprouve des mouvements involontaires constants. L’année dernière, ADRA Canada a lancé un nouveau projet au sein de la communauté d’Ernesto et de Jonnalyn. Le projet EMBRACE est un programme intégré qui améliorera la santé des mères et des enfants au Rwanda, au Myanmar, au Cambodge et aux Philippines. Environ 100 000 personnes bénéficieront des leçons de changement de vie en matière de nutrition, d’hygiène, d’assainissement, de soins de santé et de garde d’enfants.

Le projet EMBRACE est possible grâce à une subvention de 20 millions de dollars du gouvernement du Canada, fournie par Affaires mondiales Canada, et grâce au soutien continuel des généreux donateurs d’ADRA Canada.

Ernesto et Jonnalyn ont tous les deux rejoint le projet EMBRACE, mais Ernesto y participe seul maintenant. Il partage tout ce qu’il a appris avec sa femme et sa fille. Les leçons abordent des sujets tels que le lavage des mains, l’élimination appropriée des déchets, comment protéger les aliments et l’eau contre la contamination, et bien d’autres thèmes de la vie quotidienne. Chaque leçon a une application directe dans leur vie quotidienne, contribuant ainsi à une vie plus saine. Ernesto est particulièrement motivé par la formation nutritionnelle qu’il reçoit. En utilisant les semences, les outils et la formation agricole, il sera en mesure de fournir à sa famille des aliments sains provenant de son propre potager.

Depuis de nombreuses années, ADRA Canada utilise des petits potagers pour améliorer la nutrition des familles. Les jardins potagers sont respectueux de l’environnement et ils permettent aux familles de planter des quantités suffisantes de nourriture nutritive à faible coût et entretien. En plus de contribuer à l’élimination de la malnutrition, les jardins potagers permettent également la conservation et la restauration des sols, augmentent la biodiversité et renforcent les connaissances des familles sur les techniques agricoles positives et durables. Les jardins potagers permettent aux familles à faible revenu d’avoir accès à des légumes nutritifs tout au long de l’année et certaines de ces familles peuvent même gagner un revenu supplémentaire grâce à la vente des produits excédentaires.

Ernesto est ravi d’avoir le soutien supplémentaire fourni par le projet EMBRACE, car ce projet l’aide à faire face à son statut de père ʽcélibataireʼ.

« Merci ADRA Canada », dit-il. « Sans ce projet, nous n’aurions pas appris ces nouvelles choses. »