Lutter contre la malnutrition chez le groupe ethnique karen

Karen Mother and BabyNaw San est une mère de trois enfants qui vit dans l’État de Kayin au Myanmar (également connu sous le nom de Birmanie). Naw San, membre du groupe ethnique karen, a passé la plus grande partie de sa vie dans la peur du conflit civil qui oppose les soldats du gouvernement et le peuple Karen. Ce n’est que depuis quelques années qu’un accord de paix a apporté une stabilité bienvenue dans sa vie et au sein de son village.

Coupée du monde pendant de nombreuses années, cette partie du Myanmar a maintenant accès aux services de santé et d’éducation. Ce n’est que récemment qu’ADRA Canada a pu commencer à travailler dans certains des villages les plus isolés de l’Etat de Kayin. L’un des programmes parrainés par ADRA Canada aide les mères à apprendre les principes importants d’une bonne nutrition qui favorisent l’amélioration de la santé de leurs jeunes enfants.

Naw San est l’une des mères qui a participé à la formation d’ADRA Canada. Voici son histoire :

« Mon mari et moi avons une petite ferme ici près de chez nous. Nous cultivons surtout du riz et un peu de canne à sucre. La plupart de tout ce que nous cultivons, nous les utilisons pour nous-mêmes. Nous vendons un peu chaque année pour avoir un peu d’argent pour acheter des articles ménagers. J’ai deux fils aînés, âgés de 21 et 17 ans. Quand j’étais enceinte d’eux, je n’ai pas changé mon alimentation de quelque façon que ce soit. Je ne savais même pas qu’il était important de manger différemment lorsque vous êtes enceinte.

J’avais 43 ans lorsque je suis tombée enceinte de mon dernier enfant. La sage-femme à la clinique de santé m’a dit que je devrais commencer à manger beaucoup de légumes et de crudités, mais elle n’a pas vraiment expliqué pourquoi. Les légumes vendus au marché sont assez chers. Ainsi, même après avoir reçu les conseils de la sage-femme, nous n’avons pas apporté de grands changements à notre régime alimentaire à ce moment là. Nous avons continué à manger principalement du riz, avec quelques légumes sauvages que nous récolterions dans la jungle.

Il y a seulement six mois, quand j’ai commencé à suivre le programme de formation d’ADRA Canada qui a été organisé ici dans notre village, j’ai vraiment commencé à comprendre pourquoi il était important d’inclure une bonne variété d’aliments dans nos repas quotidiens. Quand le personnel d’ADRA Canada a pesé mon bébé, ils ont trouvé qu’il avait un poids insuffisant pour son âge. Ils ont expliqué que la raison pour laquelle il souffrait d’un poids insuffisant et qu’il était souvent malade était qu’il n’obtenait pas de repas équilibrés avec une bonne variété d’aliments. J’ai décidé qu’il était temps de devenir sérieux au sujet de la bonne nutrition pour ma famille.

Grâce à la formation que j’ai reçue d’ADRA Canada, j’ai démarré la culture de mon propre potager où je fais pousser des épinards, du cresson et toutes sortes de légumes. ADRA Canada nous a enseigné comment faire pousser biologiquement tous ces aliments sains, sans l’utilisation d’engrais chimiques. Le programme d’ADRA Canada nous a également donné beaucoup d’informations sur l’importance de l’hygiène, de la propreté de notre maison, de nos corps et des terrains autour de notre maison.

Depuis que j’ai commencé à nourrir ma famille à partir de mon jardin, nous sommes tous devenus en meilleure santé. Mon petit garçon a pris du poids et il est beaucoup plus actif.

Je suis tellement reconnaissante qu’ADRA Canada a commencé à travailler ici ! J’ai l’intention d’assister à toute la formation qu’ils vont organiser ici. Je suis très motivée d’apprendre plus de choses  afin que je puisse améliorer la santé de ma famille. Merci ADRA Canada ! »